Mon transfert de l’aéroport de Nice :Mes vacances sur la côte d’azur ( 1ère partie )

Tout a commencé donc dans le hall d’arrivée à l’aéroport de Nice. Rien que le nom fait rêver.. . Aéroport de Nice Côte d’Azur. Ah la Côte d’Azur, son climat unique et cette odeur de province que l’on ressent dès l’arrivée. Alors, tout a commencé dans le hall d’arrivée, il était là Tony, enfin appelons le « Tony ». Tony ne m’attendait ni avec un bouquet de roses, ni avec une bague en diamants ( rire) mais avec une belle pancarte ornée de mon doux nom « Mrs Smith ». Tony, c’était en fait mon chauffeur.Enfin, quand je dis Mon chauffeur, Je veux dire que c’est le chauffeur du transfert que j’avais réservé deux jours plutôt par internet sur le site Guidoon.com. Et Guidoon.com m’a donc envoyé Tony… A vrai dire, il ne ressemble en rien aux chauffeurs traditionnels auxquels je m’attendais.Par exemple, Tout en lui flairait les vacances, des vacances à Nice, des vacances au soleil bien méritées ; par exemple il était là, lunettes de soleil, chemise cintrée et short serré mais respectable. Il m’aida à porter mes deux valises, vous l’aurez compris, l’une pour les vêtements, les autres pour les chaussures.
Sur la route qui mène à l’hôtel, je prends le temps de découvrir cette sublime Promenade des Anglais, celle dont j’ai rêvé de longues nuits durant, de cette plage aux couleurs uniques, encore plus belle que sur les prospectus et enfin de la farniente qui m’attends pour ce séjour qui s’annonce bien…
Alors quoi ? Alors le reste de la route, toujours cette promenade, toujours ce rêve éveillé qui commence. J’entame la discussion avec Tony. Tony est conscient qu’il m’emmène vers mon paradis, mes dix jours de paradis, Tony est quelqu’un de bien. De peur de me frustrer, il n’appuie pas beaucoup sur l’accélérateur, et s’arrête (fait exprès) à tous les feux rouges possible. Donc, j’entame la discussion avec Tony. A vrai dire, je ne me fais pas prier pour l’entamer, Tony avait déjà réponse à tout et se faisait un plaisir à partager ses connaissances de la région, ses bons plans avec moi, si fier de sa région si belle et si généreuse.

Arrivés à l’hôtel, Tony remet le destin de mes chères valises entre les mains du bagagiste. Vite fait, la réception, vite fait la douche, un peu plus de temps pour m’habiller et encore plus de temps pour le choix de mes chaussures ( si j’en avais une à semelle rouge, je ne porterais qu’elle). Enfin prête, je sors rapidement en avalant les escaliers. Je ne suis plus à la force de l’âge, mais des fois il faut faire semblant ou du moins tenter, la nature nous le rend si bien.
Ah que je suis bien… je suis une errante, une déambulatrice dans un coin inconnu. Quelques pas plus tard, toujours sur les traces du bonheur, je m’arrête devant une brasserie typiquement française, la brasserie idéale. Je m’y installe. Sur la terrasse, je commande un verre de vin rosé ( pétale de rose), j’ouvre grand mes bras, je respire : Nice, je suis à toi…

Mon transfert de l’aéroport de Nice :Mes vacances sur la côte d’azur ( 1ère partie )

Share
This entry was posted in Story Telling, Transfers and tagged , , , , . Bookmark the permalink.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>